Le livre paru en 2014 sur l’histoire du voilier est disponible dans plusieurs bibliothèques et dans les grandes librairies

bookJP

Évasion (43)

ÉVASION est le premier voilier hauturier à franchir le passage de la mer du nord à la mer noire, derrière le rideau de fer, en 1985

Évasion est gréé en sloop, convertible à la manière d’un en cotre avec étai larguable pour trinquette. Il possède une quille longue avec safran dans son prolongement et tableau inversé comme  les  voiliers classiques  en bois. Le voilier a un faible tiran d’eau, il possède un cockpit central et un pont « flush deck ». (voir plus bas pour la fiche technique complète) 

Construit en série par un chantier renommé, il possède une coque en fibre de verre avec oeuvres vives renforcies d’epoxy-kevlar d’une solidité capable de résister aux affres des glaces. Ce modèle est l’unité fétiche pour le charter dans les Caraïbes et il a la réputation d’être construit comme un « tank ». Il n’a pas seulement la capacité de survivre à des têtes de coraux en cas de tallonage dans les pays tropicaux, il a entre autre survécu à des glaces de plus de 3 pieds et il a affronté à flot la tempête de neige du siècle ici au Québec à la fin décembre 2012. En 2014, le Québec a connu l’hiver le plus rigoureux depuis des décennies dont un record de froid vieux de 92 ans battu, pendant Évasion était toujours à flot. « Hivernage réussi pour Évasion » 2015 fut interminable et ce fut la dernière année que le voilier resta à flot pour un troisième hiver consécutif. IMG_8347

Au cours des dernières années, en plus d’avoir navigué le fleuve et le Golfe du St-Laurent, il a pointé son étrave sur plusieurs mers et océans du monde, de la Méditérranée au Caraïbes, en passant par l’Atlantique à plusieurs reprises. Il est assurément l’un des bateaux de plaisance québécois qui a le livre de bord le plus rempli d’aventures et de voyages.

Évasion est unique car il fut le premier bateau de plaisance à accomplir « l’incroyable voyage ». Avec le capitaine Jean-Paul Godin à la barre et après une traversée de l’Atlantique, de la mer du Nord, des canaux d’Europe et de la mer Noire, il est allé mouiller ses oeuvres vives aux portes de la Russie.  En onze mois, Évasion a navigué dans 18 pays. Un livre (Évasion derrière le rideau de fer), des articles de revues nautiques et journaux relatent cette aventure exceptionnelle.

En plein hiver, en Méditérranée, Évasion fut prit dans un cyclone avec des vents de 85 noeuds et des vagues de plus de 50 pieds (selon le journal local), pour finalement trouver refuge en Italie. Les siciliens étaient consternés, ils parlaient d’un miracle qu’Évasion s’en soit sorti indemne, eux qui venaient d’assister à la disparition de quatre des leurs dans la tempête. Vous pourrez constater une courbure de la bôme, preuve de la violence des mers affrontées par Évasion.GettyImages_80567518

Il a atteint à voile, au près serré et sans moteur, le quai des douanes de Gibraltar surnommé « l’imprenable » et a déjà accompli une traversée de l’Atlantique d’est en ouest en un temps record de 23 jours pour arriver à St-Martin aux Antilles. Il a aussi, entre autres, franchi le canal de Panama et a navigué dans des pays hostiles comme la Colombie.

Evasion est un voilier de croisière qui offre confort, sécurité et commodités, mais il peut prendre allègrement des allures plus sportives. Il a remporté à quelques reprises l’Omnium Champlain, l’une des courses les plus populaires du lac Champlain. Bref, son livre de bord et son historique de croisière sont bien remplis et vous sentirez à son bord une âme de voilier de grande croisière.

De son cockpit central, vous pouvez accéder, par l’une de ses deux descentes, à ses magnifiques aménagements traditionnels marins teck et acajou. À l’intérieur se trouve un grand carré avec salon et bibliothèque nautique « tour du monde », une fenêtre de fond (glass bottom) pour regarder les fonds marins et un poêle à bois. Le voilier dispose aussi d’une cuisine complète, d’un salon avec lit de quart et de deux grandes cabines avec chacune salle de bain privée adjacente. Une cursive, attenante au poste de pilotage avec table à cartes, permet une circulation facile entre toutes les cabines du voilier et donne accès à l’immense salle des machines adjacente où sont situés tous les systèmes au bon fonctionnement du bateau.

Le bateau a été intronisé à l’ « American Sailboat Hall of Fame » pour sa grande renommée et son design innovateur. Il est constamment entretenu et rénové avec des investissements annuels entre 15 000 et 20 000$ par année au cours des 10 dernières années afin de maintenir un bon état de navigabilité et d’assurer un grand confort à ses invités. Grâce à sa quille longue et à son faible tiran d’eau, il peut tout aussi bien naviguer en toute sécurité dans les eaux peu profondes des Bahamas ou du bassin Chambly! Évasion est maintenant de retour sur le St-Laurent et est amarré présentement à Montréal.

 

Nom enregistré du navire sur l’immatriculation Blue Book en vertu de la Loi sur la marine marchande du Canada: ÉVASION

Grément: sloop convertible en cotre avec étai larguable pour trinquette (possibilité d’établir 3 voiles en même temps) 2 spinnakers: 1 asymétrique et un symétrique + tourmentin

Port d’attache: Montréal, Québec

Pavillon: canadien

Couleur de coque: bleu drapeau et blanc, antifouling rouge, pont beige dakkar

Radeau de survie: Givens 6 places

Propriétaire actuel: Marc Patenaude

Propriétaire précédent: Jean-Paul Godin

Constructeur: Morgan Yach corp., St-Petersburg, Design par Charley Morgan

Année d’introduction au American Sailboat Hall of Fame: 1996

Numéro matricule: 348263

Jauge brute au registre: 17,04 Tonnes (48,37 mètres cubes)

Numéro douane pour autorisation de navigation permanente en eau canadienne: LB351025490

Longueur de coque: 41 pieds 4 pouces

Longueur hors-tout: 44 pieds

Tiran d’air: 55 pieds

Maître-beau (largeur): 14 pieds 6 pouces

Longueur à la flottaison: 34 pieds

Tiran d’eau maximum: 4 pieds 2 pouces

Lest (poids de la quille): 9 000 lbs

Type de coque: Moule, fibre de verre plein renforcé kevlar à l’étrave

Surface voilure: 792 pieds carrés

Motorisation auxililaire: Westerbeke Diesel 50 hp, propulsion électrique en projet

Vitesse du navire: 9 noeuds

Capacité Diesel: 1 000 litres  *les réservoirs sont présentement vides

Capacité eau douce: 1 000 litres

Description intérieure: Deux grandes chambres à coucher avec chacune salle de toilette complète avec douche, galley (cuisine) semi-fermé équipé avec cuisinière et four, frigo-congélo, micro-onde, évier double, passe-plat, beaucoup d’armoires et de rangement pour de la vaiselle. Coin salle à manger pouvant accommoder six personnes, carré avec causeuse, bibliothèque, poêle-foyer au bois, lit de veille, fenêtre de fond, coin navigation avec grande table à cartes avec siège et rangement pour cartes, instrumentation, classeur format légal, bibliothèque, coursive conduisant au quartier des maîtres à l’arrière, avec porte d’accès au compartiment moteur, ce dernier étant équipé d’un système d’extincteur automatique Fireboy, grande penderie avec espace de rangement, etc